Voile d’ombrage

La voile d’ombrage s’invite comme une évidence dans vos jardins et terrasses. A la fois esthétique et pratique, son prix abordable et sa facilité d’installation en font un atout de choix pour profiter de l’été. Triangulaire, rectangulaire ou carrée, elle introduit une forme géométrique colorée qui donne un côté chic et moderne à votre espace extérieur. Elle apportera ombre et fraîcheur à l’emplacement souhaité. Voici quelques conseils pour bien installer et entretenir votre voile d’ombrage.

Quel est l’intérêt d’une voile d’ombrage ?

Dès les premiers rayons de soleil, tout le monde passe plus de temps à l’extérieur. La voile d’ombrage vous permet de préparer votre jardin pour les chaudes après-midis et les activités extérieures. Que ce soit pour aménager un espace repas ou pour créer un petit coin pour faire la sieste, la voile d’ombrage trouvera facilement sa place. Voici ses principaux avantages :

  • Elle libère la place au sol et laisse ainsi de l’espace libre pour les équipements de jardin. Fini le parasol ou la tonnelle pour lesquels on ne sait jamais où placer les pieds ! Vous pouvez l’installer au-dessus de votre salon de jardin exotique, de votre salle à manger d’extérieur ou même de votre bain de soleil.
  • La possibilité d’ajuster son positionnement, vous assure la fraîcheur tout en profitant de la vue sur votre jardin. De plus, son mode de fixation solide l’empêche de s’envoler.
  • Possédant des propriétés coupe-vents , vous aurez la possibilité de la choisir déperlante pour qu’elle vous protège de la pluie.
  • Afin d’obtenir une surface plus grande, vous pourrez les juxtaposer. En jouant sur les nombreuses couleurs existantes, la combinaison choisie fera de votre espace un endroit original et unique.

D’une grande facilité d’entretien, son installation ne pose aucune difficulté.

Réfléchir au site idéal

La première réflexion porte sur l’espace que vous voulez ombrager, et dans quel but vous voulez utiliser celui-ci. L’incidence du soleil changeant au cours de la journée, l’ombre va se déplacer en conséquence. Les questions essentielles :

  • Pour quelle utilité est prévu l’espace ombragé ?
  • A quel moment de la journée va-t-il servir ?
  • Quel va être le temps d’utilisation ?
  • Quelle sera la forme la plus adaptée à votre espace ?
  • Y-a-t-il des points d’encrage à proximité ?
  • A quel endroit placer les poteaux de fixation ?

Pour des raisons évidentes de sécurité , vous éviterez toute installation à proximité des lignes électriques ou sur une zone de ruissellement d’eau, ou bien encore trop près d’une source de chaleur comme par exemple un barbecue !

Bien choisir les fixations

Fixation sur mât

L’utilisation de mâts en acier ou en aluminium est recommandé. Inoxydables, galvanisés, ils vous permettront d’éviter les problèmes liés à la rouille. L’acier plus résistant que l’aluminium est meilleur marché. Le nombre de mâts sera de trois pour les voiles triangulaires, quatre pour les rectangulaires ou carrées.

Les mâts à enterrer

Ce type de pose est à favoriser à condition de pouvoir creuser des trous dans le sol. Le mât doit être scellé dans le sol à l’aide de béton. La règle veut que 1/3 de la longueur du poteau soit enfoncée dans le sol. Le diamètre du trou devra être de 35 cm minimum mais vous augmenterez ce paramètre si la hauteur des poteaux augmente.

Les mâts sur platine

Si vous ne pouvez pas creuser le sol (terrasse carrelée, sol bétonné, …), les platines de montages en acier galvanisé sont le moyen le plus sûr pour fixer votre poteau solidement au sol. Les platines sont souvent à boulonner, il faudra percer le sol et utiliser les chevilles adéquates. Dans tous les cas référez vous au recommandations de la notice de montage.

Les Fixation au mur et sur mâts

Pour la fixation de chaque coin de la voile, il faut prévoir un pontet sur platine pour une fixation au mur, ou une cheville à œil pour une fixation au mât. Le pontet sera vissé au mur après perçage et chevillage ou en utilisant un scellement chimique. Vous penserez à décaler légèrement la hauteur des points de fixation afin de donner une légère inclinaison à la voile ce qui permettra l’écoulement des eaux de pluie.

Dernière étape : la fixation de la voile

Étalez la voile d’ombrage. Équipez chaque coin de la voile d’un tendeur et d’un mousqueton. Détendez les tire-forts de tension à leur extension maximale et utilisez les mousquetons pour les connecter aux coins de la voile.

Fixez vos tire-forts au crochet sur les points de fixation (mur et/ou mâts). Ne pas modifier le réglage des tire-forts tant que tous les points ne sont pas attachés. A ce stade, la voile peut travailler un peu en extension, c’est tout à fait normal, ne pas hésiter à tirer dessus pour atteindre le point d’accroche.

Lorsque tous les coins de la voile sont fixés, resserrez les tire-forts, un par un, afin que la voile soit bien tendue.

Un entretien minimum

Démontez votre voile en fin de saison

Bien que résistante aux intempéries, la voile d’ombrage n’est pas traitée pour résister au gel et aux hivers trop rigoureux. Vous prolongerez largement sa durée de vie si vous la retirez en fin de période estivale.

Un petit nettoyage avant l’hiver

Nettoyez la toile avec du savon noir ou bien du savon de Marseille. Ne pas utiliser de détergent, ou de l’eau de javel qui endommageraient le revêtement de la voile. L’utilisation d’un nettoyeur haute pression est possible à condition de travailler à bas régime et de ne pas se placer trop près.
Bien laisser la toile sécher avant de la ranger dans un sac fermé, à l’abri des nuisibles et de la poussière.